Réglement  du concours photos 2018

Dans le cadre du 1er congrès International d’Apiculture et d’Apithérapie de Rouen 2018, le Syndicat National d’Apiculture en partenariat avec le Syndicat des Apiculteurs de Haute Normandie et l’Association Francophone d’Apithérapie organise un concours libre et gratuit de photographie sur le thème de l’apiculture. Les photographies feront l’objet d’une exposition, pendant tout le congrès et les 9 meilleures photographies (3 par thème) seront publiées dans la revue d’apiculture « L’Abeille de France ». La remise des prix se fera à Rouen le samedi 27 octobre 2018 à 19h00 lors du vernissage de l’exposition.

1 – Condition de participation
La participation au concours est gratuite. Le concours est ouvert à tous les photographes amateurs sans aucune limite d’âges, à l’exclusion des membres du jury et de leur famille. La participation peut se faire à titre individuel ou collectif/associations. Les mineurs qui souhaitent participer à ce concours devront fournir une autorisation parentale. Chaque participant ne pourra présenter au maximum que 3 photographies par thème (couleur et/ou noir et blanc). Aucune photo retouchée à l’aide d’un logiciel ne sera acceptée et ne devra avoir de signes distinctifs, l’auteur étant identifié dans le nom du fichier numérique ou au dos du format papier.

Les photographies devront s’inscrire dans l’une des 3 catégories suivantes :
a – Fleurs et abeilles au fil des saisons ;
b – Gestes et travaux de l’apiculteur ;
c – Les abeilles à travers leurs différentes tâches.

2 – Réception des photographies – au plus tard le 30 septembre 2018, à nous faire parvenir sous les deux formats suivants :
• Un premier envoi sous format numérique « JPG » :
– La taille sera d’environ 3500 x 2300 pixels à 300 dpi, elle ne devra pas excéder 15 Mo en envoi par courriel.
Envoyer par courriel ou via WeTransfer, à l’adresse suivante : contact@snapiculture.fr
– Le nom du fichier devra être sous la forme :
« NOM-PRÉNOM.jpg » à titre individuel,
« NOM-Association ou titre collectif.
– Le sujet du courriel d’envoi sera sous la forme :
« concours-photo_NOM-PRÉNOM» à titre individuel,
« concours-photo_NOM-Association à titre collectif.
Le courriel accompagnant les photos devra indiquer :
– L’adresse postale complète et le numéro de téléphone du participant, – L’adresse courriel du participant,
– La date de naissance du participant,
A titre collectif ajouter le nom et prénom de l’auteur de la photo et sa date de naissance.

• Le deuxième envoi sous format papier (18 x 24 cm) (sera utilisé pour l’exposition au jury puis au public)
Chaque photographie devra comporter au dos :
– Le nom, prénom ou nom de l’association ou du collectif, adresse postale complète et numéro de téléphone du participant, – L’adresse courriel du participant
– La date de naissance du participant,
A titre collectif ajouter le nom et prénom de l’auteur de la photo et sa date de naissance.
A adresser (ou à déposer) sous enveloppe cartonnée à l’adresse suivante : SNA Concours photo 5 rue de Copenhague 75008 Paris
Un courriel ou un courrier d’accusé de réception vous sera envoyé́. L’organisateur décline toutes responsabilités si ces conditions ne sont pas respectées.

3 – Droits photographiques et droit à l’image
Le participant garantit : qu’il est titulaire des droits d’auteurs des photographies envoyées,
que ses photographies respectent le droit à l’image et reconnaît avoir obtenu préalablement les autorisations nécessaires à sa diffusion auprès des personnes identifiables sur la(les) photo(s). Le participant autorise gracieusement les organisateurs du concours à reproduire leurs photographies pour les nécessités du concours et de sa promotion, ainsi que pour publication dans la revue « l’Abeille de France » et autres publications du Syndicat National d’Apiculture. Pour toute reproduction et publication/agrandissement, l’organisateur s’engage à mentionner le nom de l’auteur de la photographie de façon apparente. Pour toute utilisation dépassant le cadre défini ci-avant, l’organisateur demandera un accord écrit préalable de l’auteur.

4 – Conditions de sélection
Un jury sera composé de représentants des apiculteurs et d’un photographe professionnel.
Ce jury sélectionnera les meilleures photographies.
Le choix interviendra sur la base de critères artistiques et techniques.
Le jury se réserve le droit d’exclure toute photographie ne respectant pas les thèmes ou le règlement du concours.
Les décisions du jury seront sans appel.

5 – Présentation des résultats
Tous les participants seront informés par courrier ou courriel du choix du jury. La remise des prix et des récompenses s’effectuera à l’occasion du vernissage de l’exposition, qui aura lieu le 27 octobre 2018 à Rouen.

6 – Prix et remises des prix
Un jury se réunira le vendredi 26 octobre 2018 pour choisir les 9 meilleures photographies (3 par thème) et pour décerner les prix du jury.
Chaque prix donnera lieu à une récompense.
Tout lauréat doit être présent ou représenté́ pour obtenir son prix.
Les gagnants seront prévenus par téléphone ou courriel. Une communication sera diffusée suite à cet événement.

7 – Réclamations
La participation à ce concours implique le plein accord des participants sur l’acceptation du présent règlement, sans possibilité́ de réclamation quant aux résultats. Son non-respect entrainera l’annulation de la candidature.
Si par suite d’un cas de force majeure ou de toute cause indépendante de sa volonté́, des changements de dates intervenaient ou même si le concours était modifié, l’organisateur ne pourra être tenu pour responsable.

8 – Données personnelles
Toutes les données personnelles reçues seront utilisées uniquement dans le cadre de ce concours. Elles resteront strictement confidentielles et ne seront pas exploitées ou divulguées à des tiers dans un but commercial.

Ce règlement est accessible sur le site internet www.snapiculture.com ou sur demande à contact@snapiculture.fr
Pour toute question veuillez contacter le secrétariat du SNA à contact@snapiculture.fr

ESPACE EUROPÉEN DE L’INNOVATION APICOLE

innovation

 

12 inventeurs du milieu apicole présenteront leur innovation tout au long du Congrès.

Ces projets seront quant à eux jugés le jeudi 25 octobre.

Un montant global de 6 000 € de prix sera remis le 27 octobre par le Président du jury aux lauréats.

 

 

Pierre DEBRICHY – HALL 5 – Stand 28 – A
L’Ergonomiel est un socle qui divise la ruche en deux parties indépendantes, séparant les hausses du corps de ruche, la partie inférieure étant amovible.
Les visites s’effectuent sans avoir à déplacer les hausses. Ce système peut être utilisé avec le maximum de confort et d’efficacité par tout type de personnes, d’où son nom «Ergonomiel».

Denis JAFFRÉ – HALL 5 – Stand 28 – B
Ce piège à frelons, baptisé Bac de Capture Préventif Autonome (BCPA) réunit toutes les conditions d’effi cacité et de sélectivité, telles qu’on les attendait d’un piège
permettant de réguler activement cette espèce invasive qui pose de nombreux problèmes à la majorité des apiculteurs.
Ce piège dans lequel les insectes n’ont pas accès à l’appât, est équipé de deux modules d’accès calibrés sélectifs : les JABEPRODE.

Éric LAMBERT – HALL 5 – Stand 28 – C
Distributeur automatique de pots de miel, pollen, bonbon au miel, etc… pouvant facilement et à faible coût être installé par l’apiculteur sur ses points de vente.
Ce distributeur permet à l’apiculteur de mieux valoriser les produits de la ruche en accédant à la vente directe vers le consommateur, augmentant ainsi la valeur ajoutée sur les produits de la ruche.

Norbert MATHIEU – HALL 5 – Stand 28 – D
Cet adaptateur anti-frelon se fixe à la planche d’envol de la ruche et permet l’entrée et la sortie des abeilles à une vitesse accélérée.
Sa configuration géométrique désoriente les frelons qui ne sont plus en mesure de détecter les phéromones incitatrices émises par les gardiennes, mêlées aux phéromones des glandes de Nasanov.

Claude MERIAUX – HALL 5 – Stand 28 – E
Combinaison et ruche communicante pour une apiculture augmentée.
Acquisition automatisé du poids, température, humidité, son d’une ruche
Commande vocale permettant l’enregistrement d’observations ou de faits technique et commande caméra pour la prise de vue individuelle des cadres et haut des cadres
Reconnaissance d’images en temps réel par intelligence artificielle pour calcul population, surfaces couvain, pollen, miel, etc. Intelligence artificiel d’aide à la décision, partage des données avec tiers
Affichage des informations en temps réel tête haute dans le voile de la combinaison
Communication sans perturbation radio électromagnétique des colonies.

Vincent PELLEGRY – HALL 5 – Stand 28 – G
InRuche est une véritable ruche numérique.
Aucune abeille n’est présente dans celle-ci mais des vidéos d’un réalisme surprenant permettent une immersion au coeur de la ruche.
Découvrir ou redécouvrir cet insecte extraordinaire, tout savoir sur les gestes de l’apiculteur et tester ses connaissances avec des quiz adaptés à tous les niveaux. Pour quelques minutes ou quelques heures, seul ou
en petit groupe, notre ruche vous fera passer un moment divertissant et instructif.
À la fois indispensable pour dispenser des formations en hiver ou pour animer de manière ludique des ateliers pédagogiques avec les plus jeunes, InRuche a de multiples facettes :
– C’est un outil pédagogique original et moderne pour les enseignants ou pour les apiculteurs qui interviennent dans les écoles,
– Il permet aux Ruchers pédagogiques de former les apiculteurs durant la saison basse, de septembre à mars,
– C’est un pôle d’animation innovant pour les écomusées et les fermes pédagogiques,
– Il offre un excellent relais de communication aux entreprises et aux collectivités en leur permettant de relayer leurs actions en faveur de l’abeille ou du respect de la biodiversité.

François PFISTER – HALL 5 – Stand 28 – F
Connecthive met en oeuvre des algorithmes basés sur l’intelligence artifi cielle et collabore avec deux laboratoires de recherche (LGI2P, Alès et LMGC, Montpellier) ainsi qu’avec un expert en
intelligence artifi cielle (Fotonower, Paris) pour concevoir sa solution d’apiculture
connectée. Celle-ci permet de suivre individuellement chaque colonie dans son évolution grâce à un dispositif nomade connecté, déplacé de ruche en ruche au cours des visites, associé ou non à une balance connectée placée sous une ruche témoin. Les données sont gérées avec une application mobile sur smartphone. La solution Beeomatics intègre en particulier un logiciel de comptage automatisé de varroas :
l’apiculteur photographie les langes graissés avec son smartphone et soumet ses photos au serveur Fotonower. Les données résultantes (nombre de varroas, identifi cation de la ruche, date, conditions
du traitement, mais aussi toutes les autres données recueillies et mesurées) viennent enrichir la base de données BeeML qui est mise à disposition en retour. Le schéma de la base de données BeeML est publié en opensource.

Lorenzo PONS – HALL 5 – Stand 28 – H
ApiWatch propose une nouvelle expérience apicole.
Une pratique de l’apiculture plus intense et plus précise qui permet aux apiculteurs de connaitre à tout moment la dynamique de chacune de leurs colonies et de leur environnement. La conduite du cheptel
devient ainsi plus éclairée, permettant des analyses plus pertinentes et la prise de décisions au bon moment.
ApiWatch vous rapproche de la nature, grâce à une observation enrichie de celle-ci, et favorise les liens entre apiculteurs souhaitant partager et s’entraider.

Henri POUPLIN –  HALL 5 – Stand 28 – I

Christian RAYNAUD – HALL 5 – Stand 28 – J
Modèle inédit de format de ruches compatible avec tous les modes d’exploitations y compris les méthodes nouvelles de transhumance. Cette technique comporte un grand nombre
d’avantages, autant du point de vue sanitaire que sur de multiples côtés pratiques.

SCALAPI – HALL 5 – Stand 28 – K
Pèse-ruche Scalapi® qui permet la pesée mécanique permanente de tous types de ruches. Appareil qui s’installe sur 2 planches formant pivot placées sous la ruche.
Appareil simple et robuste qui donne le poids d’un simple coup d’oeil de la ruche (Dadant, Langstroth, Voirnot, Warré ou ruchette) précis au kg et permet de ne plus perdre une ruche par manque de
provision et connaître l’état d’avancement de la récolte sans déranger la colonie.

Claude SELLIER Stand – HALL 5 – Stand 28 – L
Plafond de ruche spécial permettant d’utiliser l’action du soleil pour chauffer lentement la colonie et les rayons.
La chaleur ne fait de mal ni aux abeilles, ni au couvain, ni aux rayons, pourtant elle tue tous les varroas dans les cellules. Avec un seul traitement par la chaleur, environ
80% des parasites sont tués.
Les varroas phorétiques vont se retrouver dans le couvain 5 jours plus tard : c’est pourquoi il est recommandé de répéter le traitement 6 à 12 jours plus tard.