Informations18

 

18

18 – SYNDICAT APICOLE SAINT-AMANDOIS 

Le partenariat avec la ville de St-Amand Montrond se poursuit. La découverte du monde des abeilles dans les écoles primaires de la ville a  permis à  12 classes représentant 280 élèves de mieux connaître nos avettes.
Afin de faire découvrir l’apiculture des permanences ont lieu à notre rucher ; voir notre site ; syndicat apicole de st amand
Des adhérents passionnés ont “pour le fun” aménagé des ruches troncs.

31 – SYNDICAT APICULTEURS MIDI-PYRENEES

Retour sur le mois de mars et d’avril : 

Don d’essaims en Ariège : 
Le samedi 28 mars le Syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées était présent à Fabas, un petit village ariègeois avec un magnifique plateau verdoyant. C’est sur ce site qu’a eu lieu la « transhumance de la solidarité » organisé par la FFAP (Fédération Française des Apiculteurs Professionnels) et la Confédération Paysanne. Une première dans l’histoire apicole de notre pays : plus de 200 ruchettes ont été recueilli chez des professionnels dans toute la France pour in fine les donner aux apiculteurs de l’Ariège et des Pyrénées Orientales victimes d’hécatombes l’année passée. Face à ce non-accompagnement des pouvoirs publics, il a été décidé la création de l’association Sol’abeille en Ariège. Cette association a pour but d’être une pépinière d’essaims, (en cas de mortalité) et les rendre l’année suivante. 
31Une chaîne humaine a été organisée pour décharger les 200 ruchettes et s’est clôturée par une prise de parole des apiculteurs locaux, des élus locaux et enfin par le député Gérard BAPT. Gérard BAPT qui venait quelques jours plus tôt, avec sa collège Delphine Batho, de faire adopter un amendement visant à interdire les néonicotinoïdes. Un amendement adopté contre l’avis de la commission et de la Ministre de l’Ecologie Ségolène Royale. M. le député a insisté sur la nécessité que les Sénateurs (ayant voté contre un amendement similaire du Sénateur J. Labbé en février) adoptent à leur tour cet amendement. Chacun est donc invité à sensibiliser son sénateur. De notre côté le Syndicat tente de rallier le maximum de sénateurs !

Sur notre site internet vous trouverez : 
-les photos, vidéos et articles de la journée à Fabas.
-Les vidéos des débats autour de l’amendement visant  protéger nos abeilles des néonicotinoïdes.
-Le vote nominatif des sénateurs, lorsque le projet sera voté au Sénat.

Albi : le 31 mars.
Le Syndicat était présent au lycée agricole d’Albi (Fonlabour) pour la tenue de la 2° journée de la biodiversité, organisée chaque année.
Le syndicat y avait un stand bien fourni : miels, livres, ruche Kenyanne réalisée par Yvan Lépineux, panneaux pédagogiques et notre ruche vitrée de 2 mètres de haut imaginée et conçue par Jacques Debenest !
A 14h, une conférence suivie par plus de 200 personnes a été donné par Olivier Fernandez sur l’apiculture en général avec une partie consacrée aux évolutions nécessaires de notre modèle agricole.  

Essaimage naturel et artificiel : le 1° avril. 
Synthèse des interventions de Louis Loupiac et Pierre Gaubert
Lors d’une  soirée théâtrale, mémorable, nos deux apiculteurs ont détaillé avec précision et humour les séquences qui précèdent et accompagnent le déroulement de l’essaimage.
Dans la plupart des cas, l’essaimage s’effectue entre 10h et 14h parfois jusqu’à 16h.
L’essaimage succède à deux ou trois semaines de préparation de la colonie, la reine est moins nourrie, la colonie est moins soudée, la phéromone royale, n’est plus correctement distribuée.
Nos deux intervenants expliquent ensuite les méthodes de division de ruche puis les différents moyens de récupérer des essaims. Des outils conçus par Louis Loupiac, circulent entre les mains d’une assistance passionnée. Assistance qui prend tout de même le temps de poser des questions entre les innombrables éclats de rire. Nous retiendrons sa ruchette équipée d’un interphone et d’une tapette à Souris (« marque Lucifer »!) qui permet de refermer la ruchette à n’importe quelle heure sans être présent ! Sans oublier les talents de couturière de son épouse, maillon essentiel dans la confection de ses outils divers et variés !
Un seul regret ne pas avoir filmé cette soirée anthologique qui a quand même était suivie par une centaine de participants apiculteurs et/ou curieux.

APICOOP : le 4 avril. 
Le syndicat Apiculteurs Midi-Pyrénées était présent à Carcassonne pour l’assemblée générale de la coopérative de matériel apicole : Apicoop qui subit la mise en concurrence avec de nouvelles enseignes notamment dans la région de Toulouse. Malgré cette concurrence elle poursuit son développement avec l’ouverture d’un nouveau dépôt à Foix (09-Ariège). 
Apicoop regroupe aujourd’hui près de 5 000 adhérents.

Rucher-école :
Le premier cours pratique autour des ruches a eu lieu le  samedi 11 avril avec la visite de printemps ! Les inscrits ont pu participer en petit groupe de 4 ou 5 afin de bien observer comme manier une ruche. Car les prochains cours c’est eux qui seront à la manœuvre sous le regard compréhensif et pédagogique de nos moniteurs ! Bonne chance à notre Promo « Warré ». 

Stages apicoles ouverts : 
On nous l’a demandé, on y a réfléchi et on vous le propose :
3 stages de perfectionnement à l’apiculture seront proposés à partir de mai :
-Élevage de reines, Clément Garcin (mai).
-Diagnostic des maladies et traitements aux huiles essentielles, Dr Gilles Grosmond (juin).
-La ruche Warré, une ruche plus écologique ?, Sébastien Vaissière (juillet).
Ces stages sont à destination de tous les apiculteurs adhérents ou non, il suffit de vous inscrire au  05.62.87.54.89 ou par notre site internet :  www.apiculteurs-midi-pyrenees.fr

Bon printemps à tous !
Olivier Fernandez

44 – UNION DES APICULTEURS DE LOIRE ATLANTIQUE

L’UNAPLA et de nombreux partenaires locaux et nationaux organisent la Fête de l’Abeille les 13 et 14 juin 2015 à l’Espace Paul Bouin, square Theley, Basse Goulaine 44, accès gratuit.
Au programme : conférences payantes, spectacle pour enfants, village associatif, vente de miel et produits de la ruche, animations autour des abeilles, marché de producteurs locaux et artisans…. 

Pour plus d’informations consultez le dossier de presse pdf button

46 – LA RUCHE DU QUERCY

L’ assemblée générale de printemps du syndicat apicole La ruche du Quercy s’est tenue dimanche 12 avril 2015 à la salle des fêtes de Puy l’Evêque en présence de très nombreux adhérents.
46Animée par Guy Delpuech, son président, et Michel Bétaille président du GDSA, cette assemblée a été honorée des personnalités locales, maire, conseiller départemental, de M. Victor Cheyriguet président d’honneur.
Les quelques points abordés :
La situation dans le Lot, bonne implantation des ruchers sur le territoire, 9000 ruches environ. L’existence de 3 ruchers écoles rassemblant 60 à 80 participants venant s’exercer auprès de personnes compétentes.
La filière apicole, qui vise à changer les règles de  la profession. Les nouvelles structures régionales OVS (Organisme à Vocation Sanitaires). Les ASA que deviennent des TSA. Les nouvelles règles de déclaration des ruches (10 à 49).
Le bilan d’activité, le président retrace les moments importants de l’année 2014 notamment la participations aux différentes réunions qu’elles soient nationales, régionales ou locales  
Les parasites, le département du Lot n’est pas épargné par la varroasse, le frelon asiatique ,  traitements et piégeages permettent d’en atténuer l’impact. Les apiculteurs ont été mis en garde sur  le coléoptère Aethina Tumida et les essaims provenant d’Italie.
Retour sur le congrès de Colmar, une dizaine d’apiculteurs lotois était présents à ce congrès.
Journée riche d’enseignements et intense qui s’est terminée par un repas convivial.
www.larucheduquercy.fr

50 – LA MANCHE APICOLE

50Troisième rucher-école dans la Manche. Devant une liste d’attente qui ne cessait de se remplir, il était vraiment temps de créer un troisième rucher-école dans notre département. Situé à son extrémité sud,  celui de Saint-Hilaire-du-Harcouët vient de voir le jour. Pour cette première session, 15 élèves étaient présents.
Situé sur les terres de la ferme du lycée agricole, une équipe a retroussé les manches pour préparer le terrain et accueillir les premières ruches, nous profitons également d’une salle de cours mise gracieusement à notre disposition. Un rôle important peut être joué au sein d’un lycée, formateur de nos futurs paysans, par une sensibilisation à l’abeille et à la biodiversité. Je tiens à remercier les apiculteurs qui assurent les cours, à Edouard Carnet, Marie-Françoise et Roger Brionne ainsi que Roger Vivier pour le don d’un essaim. 

52 – SOCIETE HAUT MARNAISE D’APICULTURE

Hommage à Serge CHAPIT décédé en mars 2015.
52Serge vient de s’éteindre à l’aube de la nouvelle saison apicole. Ayant lutté avec ferveur depuis quelques années contre la maladie, Serge est parti.
J’ai connu Serge lors de mon adhésion à la SOCIETE HAUT-MARNAISE d’APICULTURE en 1995. Lui étant déjà un ancien dans ce métier et je garde comme souvenir de Serge ; un homme optimiste, très accueillant, toujours tourné vers les autres et surtout les jeunes. Bien sûr, il était depuis très longtemps adhérant à la SHMA et était membre de notre conseil d’administration.
Il avait cette vocation à communiquer avec tout le monde et à apporter son soutien sur les actions de la SHMA.
Un des points forts de Serge, c’était son dévouement et surtout son grand plaisir à organiser et à tenir les stands de la SHMA lors des manifestations départementales.
A un tel point, qu’il avait emmagasiné dans sa maison ; au fil des années et de ses recherches ; tout le matériel d’apiculture depuis les débuts jusqu’à ce jour. Nous étions à son écoute lorsqu’il présentait le matériel antique de l’apiculture.
Serge était un apiculteur avec quelques ruches et savait se faire entendre lorsqu’il y avait débat avec des professionnels.
Il était le premier à défendre le « petit » apiculteur.
Les prochaines manifestations ne seront plus pareilles. Il manquera Serge. Son matériel d’exposition nous rapprochera toujours de lui. Il sera toujours présent, mais il nous manquera beaucoup.
Le conseil d’administration adresse à Berthe, et à toute sa famille, nos très sincères condoléances.
Le SNA et l’abeille de France les assurent de leur sympathie attristée.
Christian CAPUT – Président de la Société haut-Marnaise d’Apiculture.

57 – APICULTEURS DE BOUZONVILLE ET ENVIRONS 

Vous souhaitez découvrir le monde merveilleux des abeilles ?
Poussez donc la porte de la médiathèque de Bouzonville entre les 05 et 29 MAI prochains !
Les apiculteurs de l’association Nied’Abeilles conjointement avec le syndicat apicole de Bouzonville  y organisent une exposition .Son thème : L’ABEILLE DANS NOTRE ENVIRONNEMENT ».
Ainsi, vous pourrez observer « en live » le ballet incessant des ouvrières chargées de pollen à leur retour dans la ruche posée  dans le jardin de la médiathèque. A l’intérieur, des panneaux explicatifs, une ruche pédagogique, les outils apicoles, de la documentation seront mis en place pour vous faire découvrir la vie de cet insecte solaire et la pratique apicole.
Le mardi 12 MAI à 19H, M Louis  Pister, président du syndicat apicole de St Avold , donnera une CONFERENCE  ayant pour sujet : «  LES ABEILLES et LA POLLINISATION ou LA RELATION INTIME ENTRE LES PLANTES à FLEURS et LES POLLINISATEURS » .
Le mercredi après-midi  20 MAI, les apiculteurs locaux animeront UN ATELIER inter -actif : PARENTS/ENFANTS. Au programme : accompagnés  de  leurs parents, les enfants pourront confectionner des bougies, semer des plantes mellifères dans des petits  pots en papier, créer des marionnettes à doigts en forme d’abeille, et pour conclure remplir un bee- quizz. Quel bel après-midi récréatif en perspective! On aurait tort de s’en priver.
Les classes des écoles de la ville ont déjà postulé pour la visite.
 L’entrée est libre. Venez nombreux. Les apiculteurs  tiennent à vous faire partager leur enthousiasme pour l’apiculture.

57 – FEDERATION DES SYNDICATS APICOLES DE LA MOSELLE

Confidences à nos futurs apiculteurs
57Le temps froid et maussade de fin mars a fortement compromis les premiers cours pratiques du  samedi après-midi. Après avoir filé et ciré les cadres, préparé tout le matériel,  vous êtes certainement tous empressés d’ouvrir enfin les ruches !  Cependant la météo en a décidé autrement… elle nous apprend la patience ! 
Mais pas d’inquiétude, les beaux jours arrivent et nous allons pouvoir découvrir enfin ce monde fabuleux que l’on ne trouve que dans les ruches ! Contempler les butineuses revenir avec leurs pattes chargées de pollen, surprendre une danse des abeilles sur les cadres, admirer la reine entourée de ses suiveuses et examiner ses œufs en supposant leur âge…. taquiner les faux-bourdons sans risques de piqûres et enfin goûter ce premier miel en mâchonnant un morceau de cire fraîche !
Espérant que vous prendrez beaucoup de plaisir lors de ces visites. Soyez attentifs, car l’ouverture d’une ruche doit être brève, mais avec des gestes doux et précis. 
Et si une abeille vous fait cadeau de son précieux venin, pensez à tous ses bienfaits : remède contre les douleurs rhumatismales, musculaires, lumbagos car il contient en effet certains agents anti-inflammatoires et ces composants ont une action tonifiante et stimulante. Il active également le système immunitaire et contribue à détoxiquer l’organisme ! Dommage de s’en passer…
Vous allez devenir les bergers des abeilles… un loisir intensément piquant !

77 – 78 – 91 – 92 – 93 – 94 – 95 16e Concours des miels Île de France

 Depuis 2010 les échantillons de miel présentés au concours peuvent bénéficier d’une analyse pollinique prise en charge par Natureparif (Observatoire francilien des abeilles).  En contrepartie les apiculteurs doivent remplir un questionnaire par rucher à l’origine d’un échantillon présenté et fournir obligatoirement deux pots d’un même miel.
L’un destiné  au concours : pot  verre de 125 g, l’autre à  l’analyse : pot plastique  comme lors des éditions précédentes. Bien évidemment chaque apiculteur peut choisir de ne participer qu’au concours ou à l’analyse.  
Les pots vides seront disponibles gracieusement dans les points de collecte (points relais) répartis à Paris et en banlieue. La répartition en grande couronne sera meilleure en 2014 grâce à la participation d’un certain nombre de magasins verts (Gamm Vert, Truffaut).
Le règlement 2015 et la fiche d’inscription au concours, ainsi que la liste des points relais seront mis en ligne sur les sites de l’ADAIF- www.adaif.fr , de la SCA – www.la-sca.net  et de plusieurs groupements franciliens au cours de la première quinzaine de mai. Les documents 2015 émis par Natureparif ne sont pas encore disponibles, ils seront mis en ligne dès que possible.
Tous renseignements complémentaires au secrétariat de la SCA – 01 45 42 29 08 ou s.c.a@wanadoo.fr

88 – LE MIEL DE LA MONTAGNE VOSGIENNE

88Notre A.G. s’est tenue le samedi 28 mars à Saint Amé. Outre Mme le Maire de Saint Amé qui nous a fait l’honneur de mettre à notre disposition la salle du Kiryolés, participaient également M. le Député François VANNSON, M. Dominique  PEDUZZI représentant le Président du Conseil Général. Etaient également présents le président du GDS, la présidente d’Apivosges, les présidents des syndicats d’Epinal et de Mirecourt.
Le président Pierre TISSERANT, dans son rapport moral et d’activités de l’année 2014 a tenu à signaler notamment la construction de notre « Rucher Marcel », l’organisation de la fête des abeilles fin août 2014. Des visites ont été organisées à l’intention de nos voisins Alsaciens de Villé, d’une entreprise d’Epinal  (cabinet d’expertise comptable) et en lien avec l’Office de Tourisme de Remiremont. Il a également évoqué la très mauvaise, voire l’absence de récolte en 2014. Heureusement qu’il restait des réserves de Miel de Sapin de 2013. Le syndicat avait signé un partenariat avec ERDF pour l’installation de 4 ruches près d’un transformateur.
Le trésorier a relaté l’année financière avec un léger bénéfice. Les vérificateurs aux comptes ont donné leur quitus à l’A.G. qui a approuvé les comptes 2014.
Le Président du GDS  a attiré l’attention des apiculteurs et du député sur les pertes importantes subies sur les populations d’abeilles (varroase, pesticides, nosémose…).
Interrogé sur la mise en place d’un forfait à 50 ruches au lieu de 10 ruches, mesure dont les médias se sont fait l’écho et notamment l’Abeille de France, le député n’a pas apporté de réponse précise.
Puis l’A.G.  a eu le plaisir d’accueillir Cindy ADOLPHE que le Président du S.N.A. M. VEDRENNE avait mandatée. Celle-ci a relaté l’actualité apicole et notamment la mise en place d’un comité stratégique pour l’apiculture avec des groupes de travail sur le plan sanitaire, l’économie de la filière apicole. Elle a parlé également de la loi biodiversité qui a été votée en première lecture. Elle a  attiré l’attention des apiculteurs sur la volonté du Ministre de l’agriculture de professionnaliser l’apiculture et de créer une interprofession dans le cadre du développement durable afin de structurer le marché du miel. Enfin elle a apporté quelques précisions sur la réforme  de l’encadrement sanitaire par la création  de postes de « techniciens sanitaires apicoles » en relation avec les vétérinaires. Son exposé terminé, elle répondit aux diverses questions de nos adhérents puis elle fut chaleureusement applaudie par l’assemblée. 
L’A.G. s’est terminée dans la bonne humeur avec le traditionnel verre d’hydromel accompagné de brioches.

Le Secrétaire – A. JACQUOT