Le registre d’élevage est obligatoire pour tous les apiculteurs qui vendent leur production ou qui la cèdent hors du cadre domestique privé, conformément à l’arrêté du 5 juin 2000.

Il permet à l’apiculteur d’assurer le suivi sanitaire de ses colonies et fait le lien avec le registre de traçabilité (ou cahier de miellerie) pour assurer la traçabilité des denrées alimentaires produites.

Il est à conserver 5 ans avec le récépissé de la déclaration annuelle.

Il doit faire apparaître (selon art. 3 de l’arrêté) :

– les identifiants de l’apiculteur et son exploitation

– Les traitements anti-varroas effectués sur les ruches,

– Les comptes-rendus des visites sanitaires,

– Les ordonnances et documents vétérinaires.

Exemple, à titre indicatif, de registre d’élevage (à reproduire selon le nombre de ruchers) :

Nom de l’exploitation :
Nom et Prénom de l’apiculteur :
Adresse :
NAPI et N° SIRET :

 

Adresse du rucherNombre de ruches – DateVisite sanitaire : Observations – DateDéplacements des colonies – DateTraitements vétérinaires : Nature du médicament (joindre ordonnance) – DateTraitement varroase : Nature du traitement (Joindre ordonnance) – DateVisite d’Automne : Observations – Nombre de ruches
Rucher 1
Rucher 2
Rucher 3