ÉTIQUETAGE DES ORIGINES DU MIEL EN MÉLANGE
UNE VICTOIRE DES APICULTEURS
AU SERVICE DES CONSOMMATEURS !
Paris, le 27/05/2020

Ce mercredi 27 mai, les députés ont approuvé en 2ème lecture la proposition de loi EGALIM, relative à la transparence de l’information sur les produits agricoles et alimentaires. Celle-ci concerne notamment l’étiquetage des miels vendus en mélange :
« Pour le miel composé d’un mélange de miels en provenance de plus d’un État membre de l’Union européenne ou d’un pays tiers, tous les pays d’origine de la récolte sont indiqués par ordre pondéral décroissant sur l’étiquette. »

« C’est une victoire pour l’apiculture française, confrontée à une concurrence jugée déloyale ; et une avancée très attendue aussi par les consommateurs, nombreux à revendiquer plus de traçabilité et de transparence », affirme Frank ALÉTRU. Le Président du Syndicat National d’Apiculture (SNA), qui est aussi président de l’association des apiculteurs professionnels européens (EPBA : European Professionnal Beekeepers Association) et secrétaire de l’interprofession des produits de la ruche (InterApi) se félicite du travail réalisé depuis plusieurs années par son syndicat sur ce dossier, auprès des politiques et autorités compétentes, et des actions et pétitions intersyndicales.
L’origine de la gelée royale, également concernée par la loi, mais discutée en 1ère lecture en décembre dernier, devra également figurer sur l’étiquetage.

En France, le texte devrait entrer en vigueur au 1er janvier 2021.
Frank Alétru se réjouit que la loi EGALIM n’ait pas été reportée à une date ultérieure, malgré les circonstances particulières : « Les apiculteurs français attendaient cette disposition depuis bien longtemps ! Pour nos députés, ce vote a été l’opportunité de prouver leur attachement à la production et au savoir-faire français, et d’offrir aux consommateurs plus de transparence dans l’information qui leur est due ».

Le Syndicat National d’Apiculture salue ce signal fort à la Commission européenne et aux autres États membres dont les apiculteurs espèrent la même réglementation.
« Avec l’Espagne et le Portugal, nous partagions la même ambition mais notre proposition de décret a été retoquée par la Commission l’année passée. Aujourd’hui, la situation a évolué et toutes les organisations apicoles se préoccupent désormais des décisions à venir.

Le 20 mai dernier, les députés roumains ont fait une surprise aux apiculteurs en profitant de la journée internationale de l’Abeille pour voter la même réglementation ; et l’Espagne, par décret royal, avait fait de même quelques jours auparavant. »

Pour Frank Alétru, le travail avec Bruxelles doit se poursuivre, la Directive « Miel » devant être mise en discussion dans le cadre de la Stratégie européenne « De la ferme à la fourchette » (« Farm To Fork »). L’objectif du SNA : obtenir au niveau européen un étiquetage homogène des origines des miels en mélange, malgré les réticences d’un des principaux acteurs du marché mondial du miel : l’Allemagne.

Contact presse
Frank ALÉTRU Président du SNA
tél. 06 07 80 01 04 [email protected]

Sources :
https://www.efeagro.com/noticia/miel/
https://ec.europa.eu/food/farm2fork_en
Pour aller plus loin, le dossier publié suivant:
https://www.apiservices.biz/fr/articles/classes-parpopularite/2380-miels-europe-etiquetage-origines
Directive 2001/110/CE du Conseil du 20 décembre 2001 relative au miel, version consolidée : 23/06/2014