Mercredi 23 septembre 2020 , à l’initiative d’Agir pour l’Environnement, “577 abeilles en colère” se sont rassemblées à proximité de l’Assemblée sur l’esplanade des Invalides afin de protester contre la possible ré-autorisation des insecticides “tueurs d’abeilles”.

Cette action a été l’occasion de laisser la parole à une quinzaine de responsables d’associations de protection de l’environnement (Agir pour l’Environnement, Greenpeace, Nous voulons des coquelicots, Foodwatch…) de syndicats apicoles (UNAF et SNA), d’organisations agricoles (FNAB et Confédération Paysanne). Près d’une quinzaine de parlementaires représentant plusieurs groupes politiques sont venus affirmer leur opposition à ce projet de loi.

Les néonicotinoïdes sont l’une des causes majeures de l’effondrement des populations d’abeilles et leur persistance dans l’environnement en font de redoutables toxiques.
Malgré les nombreuses études scientifiques à l’appui, le gouvernement va tenter de passer en force au profit d’un lobby agro-industriel. C’est la raison pour laquelle nous avons décidé d’exprimer notre colère à l’égard de ce que nous estimons être un crime contre l’environnement.

Nous comptons sur vous pour interpeller vos députés.

Pour ceux qui ne l’ont pas déjà fait , il est encore temps !

Bien cordialement.

Frank Alétru,
Président

577 abeilles en colère – Manifestation du 23 septembre sur l’esplanade des invalides à Paris contre la ré-autorisation des néonicotinoïdes.