Informations

02 /AISNE – SYNDICAT APICOLE DU SUD DE L’AISNE

Hommage à Jean-François LECOMTE
Président du Syndicat Apicole du Sud de l’Aisne, de 2018 à février 2022
Avant de commencer notre assemblée, nous voudrions rendre hommage à Jean-François LECOMTE qui était président du SASA, du rucher-école et du NGDSA, mais aussi et surtout
notre ami. Jean-François était à la tête du syndicat depuis 2018 et depuis cette date, il n’avait eu de cesse de le faire évoluer.
Tout d’abord et cela a été sa tache première, relancer une dynamique en s’entourant de personnes lui permettant de faire avancer les projets qui lui étaient chers.
Tout d’abord, créer un rucher-école, car tout syndicat apicole se doit de sensibiliser et de réunir le maximum de personnes qui désirent se lancer dans l’acquisition de ruches et les former aux bonnes méthodes à appliquer.
Il était donc impératif de travailler à l’élaboration de cette nouvelle structure, ce que nous avons fait sous l’impulsion de Jean-François, avec beaucoup de plaisir et bien sûr nous continuerons.
La seconde chose dans laquelle Jean-François a mis toute son énergie, était que notre syndicat soit reconnu légitimement auprès des institutions, SNA, FROSAD, FNOSAD et du département. Pour cela, il a voulu la création d’un nouveau groupement sanitaire apicole. Inutile de vous dire qu’il n’a pas eu de mal à nous convaincre de le suivre dans ce projet, soutenu aussi par Nelly qui a fait un travail remarquable auprès de Jean-François afi n de se battre efficacement contre les fléaux d’aujourd’hui qui touchent l’apiculture, varroas, frelons asiatiques entre autres et de faire que notre région soit enfin dignement représentée et reconnue pour son investissement et sa combativité à faire respecter les lois qui protègent la biodiversité et les pollinisateurs de toutes espèces.
Jean-François n’était pas qu’un amoureux des abeilles : la nature dans son ensemble le passionnait. Grâce à son titre de garde de chasse assermenté, il était en mesure de faire respecter les bons comportements, car derrière sa bonhomie et sa gentillesse qui le caractérisaient, c’était quelqu’un qui savait faire preuve d’autorité, surtout quand il s’agissait de faire respecter les bonnes attitudes à avoir.
Communiquer, informer, transmettre étaient ses mots d’ordre, nous pouvons en témoigner grâce à ces dernières années que nous avons passées à ses côtés.
Toutes ces passions, cet investissement permanent envers l’environnement, la biodiversité mais aussi le genre humain lui ont valu la distinction de « Chevalier de l’Ordre national du Mérite agricole », une distinction bien méritée en reconnaissance à tout ce temps consacré à la nature qu’il chérissait tant.
Jean-François est parti, il a été un guide, en traçant un beau chemin : relance de notre syndicat, création du rucher-école, questions sanitaires, solidarité. Il nous a fait partager son expérience et son savoir-faire, forgés avec les apiculteurs du Haut-Bugey où il a vécu de nombreuses années, chères à son coeur.
Son dernier souhait, peut-être conscient que notre ruche serait bientôt orpheline, était que nous restions soudés. Nous ferons tout pour respecter son dernier souhait.
Nous prendrons bien soin de Sylviane qui a partagé ta vie et tes passions et que nous remercions de bien vouloir rester à nos côtés, tant elle est importante à notre équilibre au sein du SASA. Sylviane, tu as toute notre affection, notre amitié et notre soutien, tu peux compter sur nous, nous serons toujours à tes côtés.
Je vous propose non pas une minute de silence, comme souvent il est de tradition, mais plutôt une minute d’applaudissements en l’honneur et en remerciement pour toutes les belles choses accomplies par Jean-François tout au long de sa vie en espérant que là où il est, il pourra nous entendre ?
(Applaudissements des adhérents).

 

24 / DORDOGNE – LE RUCHER DU PÉRIGORD

Le dimanche 13 mars, le Rucher du Périgord a pu tenir son AG au complexe Gérard Philippe de Coulounieix-Chamiers, devant quatre-vingts personnes en la présence du maire de la
commune, M. CIPIÈRE, et de son adjointe, Mme ESCLAFFER.
Le président, Jean-Pierre CLUZEAU, commenta les différentes activités du syndicat au cours de l’année écoulée : manifestations, rucher-école, comité d’entraide et remerciements de notre ancienne trésorière, Monique LAFAURIE.
Richard PAILLER, le nouveau trésorier, présenta à son tour le bilan fi nancier. Celui-ci et le bilan moral furent approuvés à l’unanimité. 69 votants ont élu les 7 candidats au Conseil d’Administration (5 à renouveler et 2 à pourvoir). Chaque administrateur a reçu 68 voix (1 bulletin nul). Il y a deux nouveaux venus avec Richard CARON et Denis MERCADIÉ.
Les trois interventions qui suivirent furent très enrichissantes.
D’abord, Sarah Le DÉON, de l’association Prom’haies, valorisa l’importance des haies mellifères dans le maintien de la biodiversité. Alors que la tendance d’hier était de les supprimer pour intensifier les cultures, elles sont aujourd’hui primordiales et indispensables grâce à la multiplicité de leurs fonctions (agronomiques, productives, sociales et environnementales).
Ensuite, Jean-Jacques NÉGRIER, animateur de la filière apicole de la Chambre d’Agriculture de Dordogne, se consacra à l’impact climatique du printemps 2021 – froid et humide – sur la production de miel en Dordogne.
Enfin, M. ALÉTRU, président du SNA et de l’Association Européenne des Apiculteurs Professionnels, prit la parole. Dans un premier temps, il eut une pensée pour le peuple ukrainien et nous avertit que le congrès d’Apimondia devant se dérouler à Ufa en Russie sera certainement organisé à Istanbul en août 2022. Puis, il annonça la mise en place par le SNA d’une surveillance collective du petit coléoptère de la ruche, Aethina tumida, avec la collaboration de la FNOSAD (Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Départementales) et de son réseau de Groupements Départementaux Sanitaires Apicoles (GDSA), mettant ainsi en évidence la force et l’efficacité du collectif. Le combat contre le frelon asiatique est toujours d’actualité avec l’expansion de plus en plus grande de l’utilisation de pièges sélectifs dès le printemps. Il indiqua également l’importance de la formation apicole. Avec l’ITSAP (Institut Scientifique et Technique Apicole), plusieurs sessions de stages de formation de formateurs en rucher-école devraient se mettre en place rapidement.
Grand défenseur de la cause apicole, il ne ménage pas ses efforts pour faire pression auprès de nos Hommes politiques afin d’éviter un retour en arrière concernant l’usage toujours proscrit de certains pesticides.
La réunion s’est prolongée autour du verre de l’amitié avant le repas convivial à la Vieille Auberge, à Coursac.
Lionel LUCOT

 

FNGTA

APPEL À TESTEURS
Comptage de varroas tombés sous la ruche
Lors de la Journée Nationale de l’Apiculture du 14 mai dernier à Paris, M. Cédric SOURDEAU (DGAL-Ministère de l’Agriculture), nous parlant de l’Observatoire des Mortalités et des Affaiblissements d’Abeilles (O.M.A.A.), a insisté sur l’importance de connaître le taux d’infestation en varroas de nos colonies.
Consciente de cette nécessité, la FNGTA y travaille depuis fi n 2019. Grâce aux étudiants de l’ÉLECTRO-CHALLENGE et à ses chercheurs, elle a fait des progrès, mais le but ne sera atteint qu’avec l’Intelligence Artificielle (I.A.).
Qui dit I.A., dit recueil préalable d’une masse importante de données pour faire son apprentissage !
Si vous êtes motivé par la santé de vos colonies, aidez-nous à créer et à mettre un outil gratuit à la disposition des adhérents du SNA et des abonnés de L’Abeille de France en envoyant un ou plusieurs scans réalisés avec votre imprimante.
Nous avons besoin de vous pour devenir acteurs de cette expérimentation, envoyez-nous vos nom, prénom, adresse via : abeille-fngta@orange.fr et nous vous ferons parvenir le Protocole de Mise en oeuvre.

 

38 / ISÈRE – L’ABEILLE DAUPHINOISE

Le mois de mai fut riche en animations auprès de structures éducatives et en stands de découverte lors des fêtes de village.
Vues sur nos bénévoles en pleine action…

Juste avant son inauguration, les finitions vont bon train sur le rucher du Nord Isère :

L’ensemble des formations « initiation » et « complémentaires » dans les différentes sections battent leur plein, tout comme la Coopérative qui est, elle aussi, en effervescence avec la vente de matériel.

 

Les premières récoltes arrivent peu à peu : L’Abeille Dauphinoise vous propose des locations de matériel d’extraction.
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

 

Toutes les infos sur notre site :
www.abeille-dauphinoise.fr ou par tél au 04.76.25.07.09.
ou passez nous voir : au 22 place Bernard Palissy, Z.I Champ Fila, 38320 Poisat, le mercredi après-midi ou le samedi matin.

 

 

 

51 / MARNE – L’ABEILLE SPARNACIENNE

Franc succès pour le rucher-école expérimental au sein de L’Abeille Sparnacienne.

Photo © Olivier ROFORT et Jacky CORDARY

Photo © Olivier ROFORT et Jacky CORDARY

Dans l’attente d’officialiser ses formations par des personnes agréées, il propose cette année, à ses adhérents, une formation répartie sur 4 sessions : les différentes étapes des travaux apicoles, la réglementation et la manipulation. Commencée fin mars, la clôture est prévue début septembre.

 

 

72 / SARTHE – UNION SYNDICALE APICOLE SARTHOISE

Membres de l’USAS, vous êtes invités à participer à :
• l’Atelier Café Causerie, au sujet des abeilles et des apiculteurs.
Samedi 18 juin 2022, à 14h : sur le site du rucher-école de la Chapelle-Saint-Aubin. Temps d’échange entre anciens et nouveaux apiculteurs… Venez nombreux.

Photo © Jean-Paul BUCHOT, Administrateur USAS

Photo © Lydie GRUDÉ – Administratrice USAS

• la Fête du miel et des confitures à Yvré-l’Evêque.
Dimanche 21 août 2022 : fêtes populaires, ça bourdonne à l’Arche de la Nature : dégustation de miel, découverte de la ruche, vente de miels et produits dérivés, fabrication de ruches en paille, animations pour enfants sont au programme de cette nouvelle édition, organisée avec l’Union Syndicale Apicole Sarthoise.
Pour participer en tant qu’exposant, prenez contact avec l’USAS : https://www.arche-nature.fr

Concours des miels départemental & Foire du Mans du jeudi 8 au lundi 12 septembre 2022 : au Centre des Expositions du Mans.

Les pots de verre et le formulaire de participation au Concours des miels et cires doivent être retirés par les adhérents de l’USAS aux permanences du jeudi soir (17h30 à 19h) sur le site du rucher-école, puis déposés à l’USAS avant le vendredi 2 septembre 2022.
Pour toute information :
E-mail : contact@usas72.fr – Téléphone : 02 72 16 54 84
USAS – Les Douets Chauds – 72650 La Chapelle-Saint-Aubin

 

72 / SARTHE – BEELINKED

Au cours d’une séquence de dix cours théoriques, s’étalant de fin octobre 2021 à début avril 2022, une vingtaine de stagiaires a découvert les arcanes de la vie de ces merveilleux hyménoptères que sont les abeilles !
Pourquoi cette approche théorique en « morte saison » ? Tout simplement pour disposer de plus de temps au printemps, là où se développent les colonies, dans l’approche pratique de la conduite de ruche(s) !
Le samedi 30 avril 2022 a eu lieu la première des dix séances de pratiques apicoles : allumage d’un enfumoir, ouverture d’une ruche, examen des cadres…
Les colonies installées sont de race Noire. Beelinked veut contribuer à réintroduire cette race rustique dans le département de la Sarthe qui, quand elle est sélectionnée, n’est pas
des plus agressives !

Merci aux professionnels, qui se reconnaîtront, nous ayant aidé à monter ce projet.
Nous rappelons que :
• tous les adhérents, même non stagiaires, sont invités à venir nous rejoindre pendant les sessions pratiques pour échanges informels et conviviaux, entre vous, et avec les encadrants présents ;
• vous pouvez toujours nous contacter, pour de plus amples renseignements, à beelinked72@gmail.com ou encore directement auprès d’Alain FLOQUART – le président de BeeLINKED
• 06 18 58 76 00 / alainfloquart7@gmail.com
voire de Patrice HÉRISSON – le formateur/secrétaire : 07 68 12 72 54 / herisson.patrice72@gmail.com.

 

74 / HAUTE-SAVOIE SYNDICAT D’APICULTURE DE HAUTE-SAVOIE

Compte rendu de l’Assemblée générale qui s’est tenue le dimanche 3 avril 2022 à Reignier.
En présence du maire de Reignier et de Martial SADDIER, président du conseil départemental et de Frank ALÉTRU, président du SNA.
Martial SADDIER rappelle son engagement lorsqu’il était député avec son rapport parlementaire sur les insectes pollinisateurs qui a permis de mieux structurer la filière apicole et remercie Christelle PETEX, vice-présidente à l’environnement,
pour la mise en oeuvre de l’aide exceptionnelle de 250.000 € aux apiculteurs.
Présentation et vote des rapports suivants :
– moral (P. TOMAS BOUIL) : approuvé à l’unanimité.
Le logiciel informatique a permis de répartir équitablement les 250 000 € d’aide du département entre nos 1 540 apiculteurs.
– financier (A. BERLIOZ) : approuvé à l’unanimité ;
– du groupement d’achat (J. PAVIA) : remplacement des pots plastique par des pots compostables en faveur du respect de l’environnement ;
– d’activité informatique (G. DEVILLE).

À gauche des lauréats : Jean-Paul CHARPIN, président du Rucher des Allobroges et secrétaire du SNA ; À droite des lauréats : Pierre TOMAS BOUIL, président du Syndicat apiculture 74 ; Didier MOUCHET, responsable du Concours des miels Savoie Mont-Blanc 74 ; Gabriel DOCHE, responsable du Concours des miels Savoie Mont-Blanc 73

.Sur les 1 540 adhérents, 67% ont payé par informatique, ce qui est une progression notable.
– Vérificateur aux comptes (A. DUCLOZ) approuvé à l’unanimité;
– Concours des miels (D. MOUCHET).
Les diplômes pour 2021 ont été remis par Gabriel DOCHE.
Il se tiendra le 29 ou le 30 novembre 2022.

De gauche à droite : Didier MOUCHET, administrateur du Syndicat apiculture 74 et responsable du Concours des miels Savoie Mont-Blanc ; Claude DORANGE,
secrétaire du Syndicat apiculture 74 ; France GAVE, présidente du GDSA 74 ; Frank ALÉTRU, président du SNA ; Pierre TOMAS BOUIL, président du Syndicat apiculture
74 ; Guillaume HAASE, trésorier du GDSA 74 ; Cristelle PETEX, députée du 74 ; Martial SADDIER, président du Conseil départemental 74 ; Lucas PUGIN,
maire de Reignier ; André BERLIOZ, trésorier du Syndicat apiculture 74 ; Jacques PAVIA, administrateur du Syndicat apiculture 74 et responsable Commission achat.AG extraordinaire du syndicat

Les nouveaux statuts ont été approuvés à l’unanimité.
– Intervention de Frank ALÉTRU, président du SNA :
après avoir remercié le Syndicat d’apiculture de Haute-Savoie pour son invitation et l’avoir félicité pour l’ensemble de ses activités, Frank ALÉTRU a indiqué la présence à ses côtés du
secrétaire général du SNA, Jean-Paul CHARPIN. Il a ensuite souligné le rapprochement et la complémentarité avec l’UNAF.
Ce travail collégial améliore l’efficacité et la visibilité au niveau national.
Le SNA est actif au sein de nombreux organismes dont notamment l’EPBA, Association des apiculteurs professionnels européens dont il est président, ainsi qu’au sein de deux ONG,
Terre d’Abeilles et BeeLife basée à Bruxelles, qui oeuvrent contre les pesticides et dont il est vice-président.
Pour le SNA, il convient de ne pas faire de différence entre les apiculteurs petits producteurs avec une seule ruche et les professionnels avec plusieurs centaines. En effet, sur le plan sanitaire et environnemental notamment, toutes les ruches sont concernées.
Au cours de l’année 2021, le SNA a oeuvré :
• Pour lutter contre les vols de ruches : identification des vols de ruches et collaboration avec la gendarmerie et la justice si besoin. Il est maintenant possible de déclarer le vol en
ligne sur le serveur de la gendarmerie.
• Lutte contre les fraudes : en direction des opérateurs de la filière, des apiculteurs et des médias. Application de la loi concernant les pays d’origine précise des miels qui doit être indiquée dans l’ordre décroissant du pourcentage pour les miels mis en pot en mélange.
• Réglementation pesticides : à partir du mois de juillet 2022, il ne sera plus possible de traiter en pleine journée les cultures en fl oraison. Autorisation uniquement deux heures avant le coucher du soleil et jusqu’à trois heures après.
Le SNA a demandé qu’un critère de température soit inscrit dans le texte, soit une température inférieure à 12 °C, à partir de deux heures avant le coucher du soleil.
• Longévité des reines : depuis 2006, le président du SNA travaille au sein du Groupe « Méthodes abeilles et pesticides » qui a pour mission de rédiger les protocoles de nouveaux tests d’évaluation des pesticides. Celui en cours concerne la mise en évidence éventuelle de l’impact d’un pesticide présent dans la nourriture d’un faux-bourdon sur la fécondité de ses spermatozoïdes.
• Controverse sur une compétition supposée entre les abeilles mellifères domestiques et les pollinisateurs sauvages : le SNA veut mettre en évidence que la perte de leur habitat, l’impact des différentes pollutions, et les mauvaises conditions climatiques sont les responsables de la disparition des insectes sauvages et non pas un partage de la ressource
alimentaire. En fait, très peu de structures oeuvrent concrètement pour la protection des insectes sauvages. Le SNA va donc motiver une action nationale en faveur de la restauration de l’habitat de certains insectes sauvages avec la réalisation et l’installation de logis. Agir aussi sur les ressources alimentaires afin de rééquilibrer le milieu est aussi complémentaire. Toutes ces actions doivent être menées en collaboration avec l’ensemble
des gestionnaires des espaces publics et privés ainsi que des entomologistes.
• Frelon asiatique : en 2021, organisation de la lutte collective nationale avec la mise en place de plus de 40 000 pièges sélectifs ; le Jabeprode est maintenant reconnu et récompensé par le ministère de l’agriculture.
• Aethina tumida : à l’initiative du SNA, rejoint par l’UNAF et la FNOSAD, mise en place d’un plan de surveillance national avec la distribution de 1 000 pièges vers les structures affiliées.
• Interprofession : regroupe 7 structures nationales au sein du collège des producteurs (amont). Le SNA et l’UNAF ont donc 4 voix sur 14 alors qu’ils représentent la grande majorité en termes d’apiculteurs. Le SNA et l’UNAF demandent donc une modification des statuts pour une redistribution en fonction des poids respectifs. Pour l’instant, aucun accord n’a été trouvé, ce qui risque de conduire à un éclatement de l’interprofession, et
ils envisagent de démissionner en cas de refus. Les désaccords portent sur de nombreux points en fonction des intérêts de chacun ; par exemple sur la définition du miel bio. La définition est : « sur essentiellement des fleurs non traitées ». Cela signifie que 51% suffisent. Ce n’est pas acceptable. Il en est de même pour le non-respect des règles lors des appels d’offres.
Ouverture AG du GDSA Rapport moral du GDSA (F. GAVE) : approuvé à l’unanimité.
Rapport financier du GDSA (G. HAASE) : approuvé à l’unanimité.

 

75 / PARIS – LES APICULTEURS DU GRAND PARIS (L.A.G.P.)

Photos © Wikimedia Commons

Les Apiculteurs du Grand Paris vous proposent : le samedi 25 juin à 10h30, une Visite – Découverte de l’ARBORETUM du BREUIL autour du rucher-école du SNA, dans le Bois de Vincennes.
Nous aurons la possibilité de déjeuner à proximité avant de reprendre visites et discussions.
Rendez-vous à l’entrée : 50 Route de la Pyramide 75012 Paris
Accès par RER Ligne A : Joinville le Pont
Bus : 77, 201
Inscrivez-vous (Nom, Prénom) pour compléments d’informations
pratiques via : apigrandparis@orange.fr

Suivez nos activités et celles de nos partenaires sur Instagram lagp_apigrandparis

 

 

90 / TERRITOIRE DE BELFORT – L’ABEILLE BELFORTAINE

Groupe en formation au Salbert 2022 Photo © F HOFFMANN

Rucher-école
Le 7 mai, le rucher-école du Salbert recevait 7 des stagiaires 2022 pour la traditionnelle visite de printemps. Les abeilles s’étant montrées très coopératives, une large partie
de leur « intimité » a pu être dévoilée aux futurs apiculteurs et apicultrices présents. Ceci par la visite approfondie de ruches « Dadant » et d’une « Kenyane ».

Nécrologie
L’Abeille Belfortaine vient de perdre un ami, M. Alphonse KECK, décédé récemment ; ancien administrateur du syndicat, formateur au rucher-école et apiculteur dans le Piémont sud des Vosges, en compagnie de son épouse.
Alphonse restera un ami qui a su écouter et donner beaucoup de sa personne par sa gentillesse et son dévouement à la cause apicole.
L’Abeille Belfortaine renouvelle ses condoléances à sa veuve, ses enfants et ses proches.