18 / ASSOCIATION APICOLE ST AMANDOISE

Cette année, notre association a commencé son activité par une distribution gratuite de pièges contre les frelons asiatiques dans les grandes surfaces de la ville ; le but de cette action était de garder le contact avec le grand public pour continuer l’information pour la sauvegarde des abeilles.
Cette action a été l’occasion de rappeler l’importance de déclarer les nids primaires ou en formation – notre mairie prend en charge leur destruction- de ne pas utiliser de désherbant
dans les jardins et si possible de semer des fleurs mellifères.
Ce 8 mai était également le jour de notre première permanence au rucher de l’association. Un atelier « préparation des cadres » a été proposé aux débutants pendant qu’une équipe
de jardiniers semait des fleurs de jachère.
Les permanences se tiendront maintenant tous les 15 jours et il sera proposé des ateliers à thème (marquage de reine, divisions, fabrication d’hydromel…).
Notre « porte-ouverte » aura lieu le 19 juin de 10h à 18h où nous diffuserons les informations sur la vie de notre association et sur le monde des abeilles.
Malgré une année perturbée, nous sommes en contact avec un collège dans lequel nous espérons pouvoir présenter prochainement l’apiculture et avec un lycée avec lequel nous
espérons une collaboration pour une prochaine fête du miel.
En évolution constante, notre association compte à ce jours 71 membres, hommes et femmes de tous horizons qui découvrent les abeilles ou qui, expérimentés, ont plaisir à faire partager leur savoir.
La Présidente, Laurence TELLIER, remercie chaleureusement les bénévoles qui contribuent à la bonne marche d’association malgré les difficultés liées au COVID.

 

38 / L’ABEILLE DAUPHINOISE

L’ensemble des Formations battent leur plein en ce mois de juin, toujours en s’adaptant à la problématique du confinement : Formations “Initiation” ; “Complémentaires”
comme le développement de cheptel ; à “Thèmes” comme la production de propolis, la réglementation… sont organisées dans les différentes sections de l’Abeille Dauphinoise, situées sur l’ensemble du département de l’Isère.

Quand l’Atelier de Poisat est ouvert, il permet aux adhérents de venir s’entraîner au filage, aux partitions chaudes, au gaufrage…
Tout comme l’activité des abeilles est intense, la Coopérative est, elle aussi, en effervescence avec la vente de matériel aux très nombreux apiculteurs amateurs et professionnels.
En ce mois de fortes miellées, l’apiculteur est très sollicité sur le terrain et les premières récoltent arrivent peu à peu.
L’Abeille Dauphinoise propose à ses adhérents des locations de matériel d’extraction. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus.

Pour nous retrouver, visitez www.abeille-dauphinoise.fr ou passez nous voir au 22 place Bernard Palissy, Z.I Champ Fila à Poisat le mercredi après-midi ou le samedi matin.

 

73 / SAVOIE

Comme suite à la rencontre entre Typhanie DEGOIS, députée de la Savoie et une délégation (Jean-Paul CHARPIN, Jacqueline EXERTIER et Jean-Pierre PASCAL) du Rucher
des Allobroges, syndicat apicole de la Savoie, nous publions le courrier expédié au Rucher des Allobroges par la députée :

Monsieur le Président,
Dans la continuité de vos récents échanges avec Madame la Députée, je vous prie de trouver en pièce jointe la question écrite publiée hier au Journal officiel suite à l’intervention de Madame DEGOIS auprès du Ministre de l’agriculture et de l’alimentation
concernant l’application des mentions obligatoires sur l’étiquetage du miel vendu en France.
Nous ne manquerons pas de vous tenir informés de la réponse qui sera adressée à Madame la Députée suite à son intervention.
Je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, Monsieur le Président, mes salutations distinguées.
David PETIT, Directeur de cabinet de Mme Typhanie DEGOIS Députée de Savoie

Question N° : 38218
De Mme Typhanie Degois ( La République en Marche – Savoie ) Question écrite
Ministère interrogé > Agriculture et alimentation Ministère attributaire > Économie, finances et relance
Rubrique >consommation Tête d’analyse >Étiquetage de l’origine du miel
Analyse > Étiquetage de l’origine du miel.
Question publiée au JO le : 20/04/2021
Date de changement d’attribution : 27/04/2021

Texte de la question

Mme Typhanie Degois alerte M. le ministre de l’agriculture et de l’alimentation sur l’application des mentions obligatoires sur l’étiquetage du miel vendu en France. Depuis plusieurs années en effet, il est observé l’arrivée sur le territoire français de miels importés de l’étranger, et souvent mélangés à d’autres substances, notamment du sucre.
Pour répondre à ces pratiques et protéger les productions françaises, la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, adoptée en 2019, prévoit que l’étiquetage des produits doit indiquer de façon claire la ou les origines du miel. Cette obligation a été complétée en 2020 et il est désormais obligatoire d’afficher, pour le miel composé d’un mélange de
miels en provenance de plus d’un État membre de l’Union européenne ou d’un pays tiers, tous les pays d’origine de la récolte selon un ordre pondéral décroissant sur l’étiquette. Pour autant, comme l’a constaté la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, plus d’un tiers des miels commercialisés sont non conformes à l’étiquetage, occasionnant des difficultés pour la filière française, pourtant réputée pour son authenticité, ainsi que pour le respect de l’environnement et des consommateurs. Dès lors, elle souhaiterait savoir comment le Gouvernement entend faire appliquer les règles issues de la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous, dans le but d’assurer la protection des consommateurs et du savoir-faire national.