24 – LE RUCHER DU PERIGORD

Assemblée générale du Rucher du Périgord.

Le dimanche 10 mars, Le Rucher du Périgord a tenu son assemblée générale au complexe Gérard Philipe à Coulounieix –Chamiers devant 180  personnes.

Monsieur Jean-Pierre Cluzeau, représentait Jean-Pierre Roussarie, maire de la commune.

Après l’approbation des procès-verbaux des assemblées extraordinaire et ordinaire du 4 mars 2018, le président, Daniel Dumonteuil a commenté le diaporama des activités du syndicat au cours de l’année écoulée : manifestations, formation au rucher école, comité d’entraide.

La trésorière, Monique Lafaurie a présenté le bilan financier 2018 et lu la lettre des vérificateurs aux comptes.

Procès-verbaux, bilan moral et bilan financier ont été approuvés à l’unanimité.

92 votants ont élu les 7 candidats au conseil d’administration. Chaque administrateur a recueilli 92 voix.

Denis Thiéry de l’INRA de Bordeaux a présenté les travaux de recherche de son équipe sur le frelon asiatique.

Gilles Bouny, représentant le GDSA24, a évoqué la situation sanitaire apicole en Dordogne.

Yves Laplanche et son successeur à la présidence de l’Abeille Corrézienne, Jérémie Monbrial, ont fait part des difficultés liées à une très forte présence du frelon asiatique dans leur département au cours de l’année écoulée.

Frank Alétru, président du Syndicat National d’Apiculture a clôturé l’intervention des invités.

Il a rappelé le rôle des ruchers école et la nécessité d’améliorer le programme de formation des  apiculteurs, ce à quoi travaille la structure nationale. Il a souligné l’importance des petits ruchers qui assurent 50% de la pollinisation sur le territoire, le nécessaire étiquetage  des miels précisant le pays d’origine, la prolifération du frelon asiatique dans tout le pays et ses conséquences…l’impasse difficile dans  laquelle se trouve l’Institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation, le travail autour du décret « mention abeille »…

La réunion s’est prolongée autour du verre de l’amitié avant le repas convivial à la Vieille Auberge à Coursac.

La secrétaire : Marie-Rose Patriarca

 

 

 

38 – L’ABEILLE DAUPHINOISE 

Des formations pour les apiculteurs débutants et initiés;

L’Abeille Dauphinoise organise sur l’ensemble du département de l’Isère, des formations « Initiation » qui s’articulent autour de nombreux ruchers-écoles.

Les formations « Complémentaires » pour initiés, sur le développement de cheptel – l’élevage de reines, ont démarré mais il est encore possible de s’inscrire à de nombreuses séances d’une demi-journée.

 

 

Des stands « découvertes »

L’Abeille Dauphinoise répond présente quant il convient de réaliser des animations auprès de scolaires ou des stands lors de foires, de fêtes de villes ou villages : observation d’abeilles, dégustation de produits de la ruche sont toujours un plaisir pour les visiteurs. Cette année nous seront bien sûr présents pour « le rendez-vous aux jardins ».

Pour nous retrouver, visitez notre site : www.abeille-dauphinoise.fr

ou passez nous voir : au 22 place Bernard Palissy, Z.I Champ Fila à Poisat le mercredi après-midi ou le samedi matin.

Christine Gaillard, Secrétariat

 

 

50 – LA MANCHE APICOLE

GDSA : Bernard Poncet quitte la présidence. C’est devant une salle comble de plus de cent personnes que l’assemblée générale du GDSA s’est tenue le samedi 9 mars au centre culturel de Saint-Lô. C’est l’occasion pour les adhérents de retirer les médicaments pour lutter contre varroa et cette année, en plus du traditionnel Apivar, un nouveau était proposé, le  Varromed, composé d’acides oxalique et formique, utilisable en apiculture biologique.

Le président, avant de tirer sa révérence, a fait un point sur l’année écoulée, le nombre d’adhérents qui ne cesse d’augmenter au fil des ans, de la formation de nouveaux TSA (Technicien sanitaire apicole) et Bernard en a également profité pour faire l’historique de l’association, de son année de création à aujourd’hui.

Après le rapport financier détaillé par le trésorier Lucien Liot où il en est ressorti un léger déficit, un point a également été fait sur le frelon asiatique, par Antoine Métayer, directeur de la FDGDON avant l’intervention d’Alain Lesclavec, président de La Manche Apicole, et vice-président du GDSA qui a retracé, de façon humoristique, le parcours de Bernard Poncet, président, en lui rendant hommage pour son dévouement au sein du GDSA, d’abord en tant que secrétaire, à partir de 1992 et jusqu’à la fin 2010 où il est devenu président.

Après un repas pris en commun, nous nous sommes retrouvés l’après-midi pour une présentation du Varromed, par Daniela Hölzle du laboratoire Beevital avant les interventions des vétérinaires Hélène Lemoine et Olivier Christophe, sur aethina tumida et bien sûr un rappel sur la loque américaine et varroa.

Le pot de l’amitié a clôturé cette agréable journée.

Alain LESCLAVEC

 

Premiers nids primaires de frelons asiatiques. Les premiers nids primaires de cette espèce sont signalés dans notre département. Ils sont situés dans des endroits abrités et, souvent, près des habitations. Rappelons que ce nid primaire ne comprend que peu d’individus et sera rapidement abandonné par la fondatrice qui le quittera, accompagnée d’ouvrières, pour fonder le nid secondaire.

N’hésitez pas à inspecter les bâtiments auxquels vous avez accès (dépendances, abris de jardins, greniers…) pour les détecter et incitez votre entourage à le faire.

Le signalement, conformément au plan de lutte existant dans la Manche en partenariat avec la FDGDON, doit être effectué en mairie.

 

 

 

 

57 – FEDERATION SYNDICALE APICOLE DE LA MOSELLE 

Une nouvelle session d’initiation à l’apiculture de loisirs a démarré au rucher-école de Montoy-Flanville.

Les stagiaires sont au nombre de 28 dont 11 femmes et 17 hommes, pour une moyenne d’âge de 49 ans, de 27 à 67 ans.

Après 12 heures de théorie nos futurs apiculteurs se sont lancés dans la pratique pour se familiariser avec le matériel apicole et la préparation des cadres avec pose de la cire.

Au cours de la saison ils vont découvrir cette abeille si étonnante et passionnante en termes de  communication, de démocratie et de décision !

Mais encore faut-il savoir l’observer, comprendre ses besoins, la dorloter, la protéger…. En ouvrant grands les yeux ils vont découvrir les secrets de tous les individus de la colonie. Dés lors ils reconnaîtront ses amis, identifieront ses ennemis, soutenant les uns et écartant les autres.

L’apiculture se révélera alors comme une école de la patience et de la réflexion.

Nos stagiaires vont découvrir un monde animal surprenant et c’est une aventure extraordinaire qui les attend !

Fête des abeilles le dimanche 2 juin au rucher-école de Montoy-Flanville

 

62 – L’APICULTEUR DU BOULONNAIS ET DU CALAISIS

Compte Rendu de la réunion de printemps du 9 mars 2019
C’est dans la nouvelle salle prêtée par la mairie de Saint Martin que la réunion débute à 15h30.
Le président, Daniel DEVIN, présente Monsieur le Maire de Saint Martin qui assiste à la réunion. Il le remercie au nom de tous pour ce prêt de salle ainsi que pour le verre de l’amitié offert à l’issue de la réunion. Monsieur le Maire, ancien du lycée agricole, passionné, souligne le rôle de l’abeille et remercie le syndicat d’avoir choisi Saint Martin comme lieu de réunion.
Daniel DEVIN propose que la réunion commence par une ovation pour notre trésorier Jean
ANDRIEU pour la prise en charge de 12 palettes de matériel .Ces demandes groupées sont gérées et distribuées totalement par Jean et chacun salue son dévouement. Notre président remercie tous les apiculteurs de bien vouloir répondre au plus vite à l’appel à cotisation et de transmettre leur commande de matériel en tenant compte de l’évolution de leur rucher.
(Les apiculteurs qui avaient commandé du matériel ont pu en prendre possession avant la réunion, Jean ANDRIEU ayant assuré les mises à disposition dès 13 h 30).
Avant de respecter l’ordre du jour, Daniel DEVIN présente les membres du Conseil
d’Administration et le bureau.
• Le président relate la réunion du conseil d’administration du 16 février:
• le CA a validé l’adhésion de 28 nouveaux apiculteurs selon nos statuts. Le nombre d’adhérents qui était de 162 en mars 2018 est de 181 en mars 2019. A
ce chiffre s’ajoute des apiculteurs qui viennent pour la première fois et prennent leur cotisation au cours de cette réunion. Nous serons 192. Le
président profite pour rappeler que tout nouveau adhérent doit, selon nos statuts, être introduit par un adhérent du syndicat.
• Le CA a décidé d’offrir un paquet de cire gaufrée à tous les apiculteurs présents à cette réunion.
• Le président présente le rapport financier du syndicat. Les contrôleurs aux comptes déclarent avoir examiné les documents comptables et attestent que la comptabilité est tenue avec une exemplarité exceptionnelle. Il demande à l’assemblée de donner quitus au trésorier Jean ANDRIEU pour la bonne tenue de ses livres. Daniel DEVIN demande à l’assemblée d’ approuver ce bilan. Le bilan est approuvé (avec une abstention).
• Par décision du conseil d’administration, le président propose à l’assemblée une intervention du Docteur Joly sur le frelon et sur Aethina Tumida. et un « atelier » à la fin de la réunion où Joël BERTHE expliquera la division.
• Cette année personne ne peut assister à la réunion du SNA.
• Pour la réunion de septembre 2020, il est proposé de faire la réunion un dimanche matin et de la faire suivre d’un repas.
• Un cahier de « souhaits » a été mis à la disposition des apiculteurs à l’entrée de la salle. On peut y noter les attentes, les besoins et les remarques sur le fonctionnement du syndicat.
• Le CA a décidé de l’achat d’un troisième extracteur et de quelques maturateurs en plastique. Il est rappelé que le matériel emprunté doit être ramené au plus vite. Les prêts de matériel sont tracés. Le soin à apporter au jeu de roll up interdit leur utilisation en extérieur.
• Daniel DEVIN évoque les questions posées lors de l’appel des cotisations:
– Daniel va transmettre la liste des personnes qui veulent aller cueillir des essaims à Bernard LACHERE qui fera paraître un article dans la presse (uniquement des numéros de téléphone par secteur).
– 15 personnes veulent bien donner un essaim . Daniel va donner les noms à Joël BERTHE, secrétaire, qui fera la liste et la communiquera à tous les apiculteurs par mail. La priorité sera donnée aux nouveaux apiculteurs et à ceux qui ont tout perdu. Daniel rappelle que les demandeurs d’essaim doivent, en début d’année lors de la diffusion des listes, se rapprocher d’un donneur d’essaim pour voir avec lui les modalités pratiques ( déposer
une ruche chez lui…).
– Parrainage: 19 volontaires acceptent de « guider » un nouveau. Les apiculteurs intéressés doivent chercher dans la liste des parrains celui qui leur conviendrait et s’adresseront directement à lui pour solliciter son aide.
– 7 volontaires veulent bien recevoir sur leur rucher un petit groupe d’apiculteurs à l’occasion de leur travail. Une liste va être établie et le secrétaire la transmettra. Les apiculteurs intéressés par ces « formations » se mettront en relation avec le volontaire de leur choix (prés de leur domicile, affinités…) pour lui faire part de leur souhait et le volontaire les appellera quand il interviendra sur son rucher.
• Questions diverses :
• Daniel DEVIN informe qu’ avec Jean ANDRIEU, il va gaufrer des cires d’opercule et fera une démonstration de l’usage du gaufrier du syndicat.
• Il montre un piège à frelon, fabrication maison et rappelle que c’est maintenant jusqu’au 15 mai qu’on piège les fondatrices.
• Des emplacements de rucher sont proposés à Wimille et au Fort de la créche.
Les intéressés demanderont les renseignements à Daniel DEVIN.
• Dans l’abeille de France de février il est proposé de signer une pétition sur le frelon ainsi que sur le problème de l’étiquetage des miels.
• Le président poursuit la réunion en donnant la parole au Docteur JOLY, vétérinaire conseil du GSA. Une intervention très complète sur la lutte contre le frelon sensibilise l’assemblée.
Le Docteur JOLY informe ensuite sur un autre problème pour les abeilles le coléoptère « Aethina Tumida ». Il remet un dépliant à ceux qui le souhaitent. Il propose aussi de fournir le diaporama de son intervention à ceux qui lui demanderont.
La réunion se termine à 17 h 30 sur le pot de l’amitié offert par la municipalité de Saint Martin. Au cours de ce moment convivial, les conversations permettent les échanges et par
petits groupes, les apiculteurs intéressés se rassemblent autour de Joël BERTHE pour quelques démonstrations sur les ruches.
Joël BERTHE, Secrétaire du Syndicat Apicole du Boulonnais

 

74 LE SYNDICAT APICULTURE DE HAUTE SAVOIE

AG Départementale le Dimanche 3 Mars à Thonon les Bains
L’AG s’est déroulée en présence de Pierre Marmoux maire de La Chapelle Rambaud et représentant de la Communauté des Communes du Pays Rochois (CCPR), de Fred Feaz président du GDSA 73, de Jean Paul Charpin président du rucher des Allobroges et de Frank Alétru président du Syndicat National d’Apiculture (SNA). Christian Monteil président du conseil départemental 74 s’est excusé pour son absence.
La séance est ouverte par Pierre Tomas Bouil qui présente le rapport moral approuvé à l’unanimité.
Le syndicat compte 1480 adhérents dont 110 nouveaux. Les principaux points évoqués sont : la mise en service d’un système informatique pour effectuer les adhésions et les achats en ligne ; la création d’un rucher technique pour développer et stabiliser des souches endémiques adaptées à notre environnement et valider des pratiques innovantes respectant la biologie des abeilles ; le développement de services nouveaux établis à partir des techniques de mailing et de réalisation de commandes en ligne ; le partenariat avec la CCPR, le syndicat mixte de l’aménagement de l’Arve et de ses abords (SM3A) ainsi que Saveur des Aravis pour le développement des projets ; la participation du syndicat à des manifestations publiques telles que au bonheur des mômes au salon terre gourmande et vivre le jardin pour sensibiliser le public et faire découvrir la richesse et la diversité des miels de Haute Savoie ; le syndicat fait appel à de nouveaux bénévoles pour participer
à tous ces projets.
André Berlioz, Trésorier, présente les comptes du syndicat et précise que l’exercice 2018 présente un déficit lié au fait que le syndicat a versé 2 annuités au GDSA pour régulariser la situation.
Jacques Pavia présente les comptes de la commission achat et Frédéric Barillier présente les comptes de la commission activité qui regroupe les comptes de l’assurance et du rucher technique.
Puis France Gave présente le rapport moral du GDSA 74. Le GDSA 74 compte 1478 adhérents dont 830 adhèrent au PSE. Le GDSA 74 adhère en tant que structure au GDS des Savoie et participe ainsi à l’OVS régional. Le renouvellement du PSE a été réalisé en janvier 2018 pour 5 années. Le GDSA a réalisé 131 visites en 2018 et fait appel à candidature pour former de nouveaux TSA. La présence du frelon asiatique est confirmée dans le secteur d’Annecy en 2018. Le GDSA 74 va poursuivre ses actions de piégeage des fondatrices au printemps 2019 et la recherche des nids pour destruction à l’automne. Il participe à la commission frelon asiatique au GDS des Savoie.
Guillaume Haase présente les comptes du GDSA. Les rapports et les comptes sont approuvés à l’unanimité. Les comptes sont approuvés par les vérificateurs aux comptes.
Les administrateurs suivants sont élus : France Gave, Ricardo Rama, Geoffroy Deville et Gilles Fournier.
Jean Paul Charpin et Frank Alétru interviennent à la tribune.
Jean Paul Charpin rappelle que le Groupement des Apiculteurs Professionnels de Savoie (GAPS) qui compte 30 adhérents a réalisé l’étude d’une IGP « miel de Savoie » sans concertation avec Rucher des Allobroges et Syndicat Apiculture 74 qui comptent 3700 adhérents. Ce label aurait eu des conséquences vis à vis de tous les apiculteurs de Savoie et de Haute Savoie qui n’y adhèrent pas.
Frank Alétru passe en revue l’actualité apicole : la réglementation des pesticides, la révision du décret « mention abeilles » proposée par SNA et ONG Terre d’abeilles, l’étiquetage des miels, les insectes sociaux, l’organisation de l’interprofession et la position du SNA vis à vis des apiculteurs non professionnels (50% des ruches détenues par des petits producteurs qui assurent la pollinisation du territoire), le frelon asiatique, l’ ITSAP. Ces interventions ont suscité un grand intérêt et de nombreuses questions émanant de la salle.
Enfin Gabriel Doche, Frédéric Barillier et Geoffroy Deville ont présenté l’avancement des projets suivants : Concours des miels Savoie Mont Blanc , Rucher Technique et adhésions en ligne.

 

 

81 – SYNDICAT APICOLE DU TARN

COMPTE RENDU de SEANCE au Rucher-école du SAT, à Réalmont – Tarn

Roland Martinand, qui a présidé et orchestré  le SAT de longues années, a cédé son poste à Jean-Yves Delandhuy, mais en a  été nommé président d’honneur .

Il continue, avec la générosité et l’efficacité qu’on lui connaît, à assurer son rayonnement, mettant au service de tous les apiculteurs, chevronnés ou néophytes, son expérience en apiculture et ses qualités de pédagogue.

A ce titre,  ce samedi 16 mars 2019, il nous a gratifiés, au rucher-école,  d’une “leçon” exemplaire, par laquelle il a donné les repères essentiels et rafraîchi les connaissances de chacun.

E. de Cabarrus

Formation au rucher école de Réalmont – Séance du samedi 16 Mars – Roland Martinand assure la formation ce jour-là.

Tous les stagiaires sont rassemblés (groupes débutants et initiés).

Il aborde les points suivants :
– En vue des séances à venir en extérieur (le rucher dispose d’une cinquantaine de ruches), rappel de l’équipement de protection à avoir.

– En plus des manuels d’initiation (par exemple : le Rucher durable de Jean Riondet), des ouvrages de référence (avec validation scientifique) tels que :

• Mémento de l’apiculteur édité par la chambre d’agriculture d’Alsace avec des fiches sur les maladies apiaires, sur la réglementation…

en téléchargement libre sur http://www.alsace.chambagri.fr/elevage/apiculture/espace-telechargements.html

• Mallette pédagogique édité par l’ITSAP, http://mallette-pedagogique.itsap.asso.fr/wp-content/uploads/2017/12/PPT-Mallette-pedagogique-Module-5-Sanitaire-Theorique-23-10-2017.pdf

• Des fiches techniques et des renseignements sur « la santé de l’abeille » par la FNOSAD (Fédération Nationale des Organisations Sanitaires Apicoles Départementales) sur le site https://www.fnosad.com/

Les conditions nécessaires (mais pas toujours suffisantes …) pour l’installation d’une ruche avec une colonie « forte » :
• Tenir compte de l’environnement et de la biodiversité, flore disponible avec des plantes mellifères, exposition, point d’eau…

• Ruche « propre », bien ventilée (plateau grillagé),

Avec des cadres neufs ou en bon état (changement de 2 à 3 cadres par an, par ex. à l’occasion d’une division), nettoyés (passage à la flamme du chalumeau), désinfectés avec de l’eau de Javel ⃰  ou une solution de soude ⃰⃰ ⃰ (attention, produits corrosifs), équipés avec de la cire de qualité.

Eau de Javel ⃰ : berlingot d’eau de Javel (36 chl) dilué avec 5,5 L d’eau et, pour bien mouiller le bois, environ 30 mL de teepol (produit tensioactif tel liquide vaisselle)
Solution de soude ⃰ ⃰ : 30 g de cristaux de soude dissous dans 1 L d’eau, à ébullition pendant 10 min

Le premier temps fort de la saison : visite de la ruche au printemps (par beau temps, T° > 18°C )
• utiliser ses sens : bien observer, sentir…

• inspecter des cadres (en partant du bord)

• se poser des questions :

présence de la reine (ponte), nombre d’abeilles, pas de mauvaise odeur (sinon suspicion de loque ?), provisions restantes, couvain en quantité suffisante, couvain bien groupé ou lacunaire, restes de lanières type Apivar…

– Classement des maladies apiaires :

– « Focus » sur le prédateur Varroa :  à l’aide de courbes, Mr Martinand compare l’évolution du nombre d’abeilles (adultes et en développement dans le couvain) et l’évolution du nombre de varroas en fonction du mois de l’année.

cf Martin, 1998 – thèse d’Alice Mallick, 2013 – site http://www.aubonmiel.com/population-ruche/

Sachant que la population des acariens atteint son maximum au mois d’Août, des conseils en découlent :

– effectuer un comptage des varroas au printemps,

– nécessité de traiter après le 15 Août (après la récolte de miel !) et si possible, en hiver (en l’absence de couvain – attention aux reines Buckfast, actives même en hiver)

La formation se termine par l’observation de matériel (notamment corps de ruches avec colonies mortes et nettoyage des cadres à la soude) et par des questions-réponses avec les stagiaires.

Martine Salgues Mangenot

 

 

88 – LE MIEL DE LA MONTAGNE VOSGIENNE

Le 16 mars 2019 notre assemblée générale s’est tenue à Rupt sur Moselle devant un parterre de quelques 200 personnes. Nous avons eu l’honneur d’accueillir, le président du SNA en la personne de Frank ALETRU, le président de la communauté de communes Mr PEDUZZI représentant Mr François VANNSON président du conseil départemental, le premier adjoint de la commune Mr BELLINI, ainsi que le président du GDS Pascal GUENOT.

Après le mot d’accueil du président Michel FILSTROFF, et l’hommage rendu aux apiculteurs décédés, le rapport d’activités a été présenté par un diaporama commenté par le président. Puis le trésorier a présenté le rapport financier qui montre un exercice avec un excédent de 402,50 euros.

Ces deux rapports ont été adoptés à l’unanimité.

La parole a été donnée à Frank ALETRU qui a exposé les démarches qu’il avait entreprises auprès des différentes instances françaises et européennes concernant l’étiquetage du miel.

Il a rappelé le problème des pesticides. Dès lors que la mention abeille figure sur l’étiquette, les traitements sont à faire le soir et non pas en journée. Il a donné des chiffres concernant la lutte contre le frelon asiatique dans le secteur de la Vendée. Il a rappelé le rôle des ruchers écoles animés par des bénévoles et qui ont un devoir de mémoire et de transmission. Ensuite il a décrit le fonctionnement de l’interprofession qui concerne les apiculteurs professionnels et les circuits de commercialisation du miel. Enfin il a évoqué les problèmes financiers de l’ITSAP (institut technique et scientifique de l’abeille et de la pollinisation).

Frank ALETRU a répondu aux questions de nos apiculteurs et remercié notre syndicat pour son accueil et son écoute.

François PIERRAT a présenté le site internet du syndicat qui est toujours en cours de construction.

Puis il a été procédé au renouvellement du 1/3 des membres sortants .Les candidats ont été élus à l’unanimité.

Pascal GUENOT président du GDS SA88 a présenté un diaporama sur le frelon asiatique et donné des explications sur l’attitude à adopter lorsque l’on suspecte la présence d’un nid de frelon.

Il a été procédé au tirage de l’essaim qui a échu à Mr Philippe MOCKELS.

Les différentes personnalités ont félicité le conseil d’administration du syndicat pour la bonne tenue de cette assemblée.

L’assemblée s’est terminée par le traditionnel verre de l’amitié à 17h30.

Le Secrétaire, Antoine JACQUOT

Faisant suite à l’assemblée générale de notre syndicat, le conseil d’administration s’est réuni le lundi 1er avril 2019 au rucher des Avôlets pour constituer le bureau qui administrera le syndicat.

Sont élus :
– Président : Michel FILSTROFF
– Vice-présidents : Michel SATRE-BUISSON et Didier CHEVALLEY
– Trésorier : Dominique GERARD
– Secrétaire : Antoine JACQUOT

Ont également été désignés les représentants auprès du GDS section apicole Mrs COMTE Bernard -FILSTROFF Michel -JACQUOT Antoine –TISSERANT Pierre.

Le conseil d’administration a fixé la date de la « Fête de l’Abeille » au dimanche 18 août 2019.

La distribution des lanières de traitement anti varroa qui ont été commandées se fera lors des permanences de juillet août et septembre soit les samedi 21 juillet – 17 août et 14 septembre de 14h00 à 17h00.

Rappels :

– Les permanences au rucher des Avôlets se tiennent chaque 3ème samedi de chaque mois de 14h00 à 17h00.

Les bonnes volontés sont acceptées pour effectuer différents travaux dans et autour de notre rucher-école, vous pouvez contacter le président au 06.09.06.12.83.

Le Secrétaire, Antoine JACQUOT